CNRS
 
    Accueil DRH > Les métiers du CNRS > Métiers de chercheur-e-s

Métiers de chercheur-e-s

Accès à la rubrique
"Le métier de chercheur"

 

Le profil scientifique : la discipline et au-delà

 

Les chercheurs du CNRS couvrant l’ensemble des disciplines scientifiques, une classification en 40 sections permet, au-delà de la gestion courante du recrutement et de l’évaluation, d’accéder à un premier niveau de connaissance des personnels [PDF].

Dans le cadre du projet Métiers de Chercheurs, Profils et Itinéraires (MCPI), l’Observatoire des métiers a développé un outil de description multi-critères qui permet de décrire un profil scientifique dans son ensemble (discipline, thématique, champ d’application, méthodes, outils,…) mais de façon synthétique et commune à toutes les disciplines de la recherche.

Moteur de Recherche de profils scientifiques de chercheurs, enseignants chercheurs et doctorants travaillant au sein des unités CNRS

Ce projet a été développé sur les sections 5-6-7-17 (physique de la matière condensée, informatique, astrophysique), 16-21-25-27-28 (chimie du vivant, physiologie moléculaire, biologie végétale) et 31-33-37 (anthropologie et préhistoire, histoire moderne et contemporaine, économie et gestion).

 

 

Le profil professionnel : l’approche par l’activité

 

Pour mener à bien ses missions, le chercheur réalise, dans son laboratoire ou sur le terrain, et en fonction du domaine dans lequel il ou elle travaille oudes techniques qu’il ou elle utilise, des activités très diversifiées : définir des sujets de recherche, élaborer des protocoles en concertation avec les ingénieurs et techniciens de son équipe, réaliser des expériences, analyser et interpréter les résultats, rédiger et publier des articles, participer et intervenir dans des colloques et séminaires…

A côté de ces activités centrées sur la production scientifique, le chercheur participe à la formation des doctorants et peut dispenser un enseignement universitaire. Au fil de sa carrière, il ou elle est souvent conduit à encadrer des équipes, prendre la direction de projets scientifiques et participer à l’administration de la recherche. Il ou elle peut également être amené à déposer des licences et des brevets, apporter ses compétences à une entreprise existante, voire à créer sa propre entreprise.

Le référentiel des activités professionnelles du chercheur-e présenté ici est le résultat de quatre ans de travail collectif. Ce projet connu sous le nom de MCPI, a suivi plusieurs étapes avant d’être proposé comme outil de suivi des chercheurs, doctorants ou contractuels en pratique de la recherche au CNRS :

Référentiel d’activités professionnelles du métier de chercheur-e [PDF]

Charte nationale de déontologie des métiers de la recherche

 

 

Le type d'emploi : l’approche par la fonction

 

La reconnaissance de compétences spécifiques à l’exercice de certaines fonctions se développe et autorise désormais plus qu’auparavant le chercheur à pratiquer plusieurs métiers dans son parcours professionnel.

 

Typologie d'emploi des chercheurs

Intitulé

Description

Correspondance

Chercheur-e doctorant-e

Contribue aux recherches de l’unité par la réalisation d’une thèse

Doctorant-e

Chercheur-e débutant-e

Travaille à l’accomplissement de recherches seul ou dans une équipe

Post-doctorant-e

Chercheur-e confirmé-e

Mène un ou des sujets de recherche de façon autonome, co-encadre des doctorants

Chargé-e de recherche

Chercheur-e expert-e

Mène de façon autonome un ou des sujets de recherche dont l’apport à l’ensemble de la communauté scientifique a été reconnu, encadre des doctorants

Directeur-e de recherche

Autres

Responsable d’équipe ou de projet, directeur d’unité, chargé de mission, dirigeant scientifique

Chargé-e ou
directeur-e de recherche

 

09/02/2015    

 
site du CNRS Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil DRH Accueil DRH Impression Contacts Crédits Travaux et publications Intranet

Rechercher :